6 conseils pour comprendre le comportement du chat

Le chat vous fixe de ses grands yeux, vient se blottir sur vos genoux ou se frotte la tête contre vous pour vous couvrir de ses attentions. Le comportement félin est fascinant, parfois étonnant, et on se demande souvent ce que le chat cherche à nous faire comprendre. Voici six conseils, grâce auxquels vous en saurez plus sur votre chat, pour mieux décoder son comportement particulier.

1. Décoder et comprendre le comportement du chat : apprenez à connaître le vôtre !

Pour comprendre le comportement de votre chat, vous devez d’abord apprendre à bien le connaître. Chaque chat est différent et son comportement est parfois étroitement lié à son caractère ou à sa race. Si votre chat bâille en mangeant, par exemple, c’est peut-être parce qu’il a l’habitude d’avoir quelque chose de meilleur à manger et qu’il réclame votre attention. Dans d’autres situations, les bâillements peuvent aussi être des signes de stress. Il est donc essentiel d’apprendre à bien connaître votre chat, avant de chercher à interpréter ses comportements.

2. Essayez de penser comme un chat

Pour apprendre à connaître votre chat, vous devez commencer par vous mettre à sa place. Gardez à l’esprit que le chat est un animal solitaire et que, d’une manière générale, il se trouve très bien seul. Cette règle s’applique surtout aux chats plus âgés ; les chatons ne doivent pas rester seuls durant les premiers mois de leur vie, notamment pour permettre leur sociabilisation. Les chats sont également des chasseurs à part entière. Pour exprimer cet instinct, ils doivent avoir suffisamment de jouets et de distractions. Les chats qui n’en ont pas assez souffrent plus vite de stress et se comportent plus souvent de manière agressive. Vous devez donc veiller à ce que votre chat ait suffisamment de distractions à la maison, surtout s’il reste à l’intérieur.

3. Les chats sont difficiles et apprécient la qualité

Refuser de manger ou n’accepter que des bouchées fraîches sont des comportements caractéristiques du chat, dus à son odorat très développé. Le chat sent aussitôt si ses aliments ne sont pas frais ou ne sont plus bons. Par ailleurs, le chat n’a pas besoin de grandes quantités d’aliments, car son estomac est de taille réduite. C’est la raison pour laquelle il ne mange chaque fois que de petites quantités. Le chat préfère donc la qualité à la quantité. Donnez ces aliments au vôtre, il les appréciera certainement !

4. Observez le langage corporel de votre chat

Queue dressée, queue basse, oreilles aplaties, moustaches en arrière, yeux écarquillés, gros dos : il est très important de pouvoir décoder le langage corporel du chat pour comprendre son comportement. Vous pouvez voir, par exemple, que votre chat est content en observant sa queue : elle est dressée vers le haut, avec un arrondi à son extrémité (formant une sorte de point d’interrogation). Si le chat fouette de la queue, c’est qu’il n’est pas tranquille ; il avertit ainsi qu’il n’aime pas une situation et qu’il nous faut faire attention. Autre trait de comportement que nous connaissons tous : le gros dos et la queue hérissée. Ils indiquent que le chat a peur ou qu’il est très en colère.

5. Donnez au chat le temps de s’habituer progressivement aux changements

Les chats sont attachés à leurs habitudes et sont très sensibles au stress. Un changement dans leur cadre de vie, par exemple l’arrivée d’une nouvelle personne dans la maison, d’un nouveau partenaire, d’un bébé ou d’un autre chat, peut provoquer chez eux un stress important. Les chats ont besoin de temps pour s’habituer à une nouvelle situation. Les périodes de vacances peuvent elles aussi provoquer un stress. Préparez donc au mieux votre chat et la personne qui s’en occupera, même si ce changement de situation n’est que provisoire.

6. En cas de comportement curieux, consultez votre vétérinaire !

Les chats sont maîtres dans l’art de cacher leurs douleurs, mais certains comportements peuvent vous permettre de les déceler tout de même : inquiétude, peu d’activité physique, malpropreté, réactions agressives soudaines, etc. Si vous constatez des comportements de ce genre, ou d’autres comportements curieux auxquels votre chat ne vous a pas habitué, consultez aussitôt votre vétérinaire.

Si votre chat présente des comportements indésirables, découvrez ici comment réagir et les corriger


En savoir plus

Donnez vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis d'accord avec la déclaration de confidentialité i La déclaration de confidentialité décrit ce qu'il advient des informations que vous nous fournissez. En partageant vos informations avec nous, vous acceptez que nous puissions les utiliser de la manière décrite dans notre déclaration de confidentialité. La version la plus récente est placée sur notre site. Lisez l'intégralité de la déclaration de confidentialité ici .
‹ back

87% voit le
résultat

après le passage
au bio

“Le fait que les protéines sont plus facilement absorbables et qu’il n’y a aucun arôme ni parfum artificiels, les symptômes disparaissent souvent déjà après un mois.”
Wim de Leeuw, vétérinaire à Valkenburg

Voilà ce qu’il y a dans nos aliments

  • Du bœuf et de la volaille qui ont eu assez d'espace et ont été alimentés avec des aliments biologiques
  • Du poisson pêché de façon durable
  • Des légumes et des produits naturels tels que l'Aloe Vera et des Omégas 3 & 6

Voilà ce qu’il N’y a PAS dans nos aliments

  • ×
    >Hormones et antibiotiques
  • ×
    >Herbicides et pesticides
  • ×
    >Colorants, arômes et autres additifs artificiels
  • Moins de démangeaison

  • Moins de symptômes
    allergiques

  • Une fourrure et des dents
    en bonne santé

  • Réduction du risque
    de lésions hépatiques et rénales

img

We testen ons voer niet in grote kille kennels. Sterker nog, we laten onze eigen en andermans huisdieren gewoon lekker thuis proeven.

img

We vinden het niet meer van deze tijd om plofkippen te werken en vlees uit megastallen te halen.

Verkrijgbaar bij:

en online:

Laden...