Achat d’un chaton : quelques conseils pratiques

Une fourrure duveteuse, des yeux bleus magnifiques et des petites oreilles : qui pourrait résister au charme d’un chaton ? Si vous avez l’intention d’en acheter un, n’oubliez cependant pas que cette adorable petite boule de poils va grandir. Le chat aura besoin de nourriture et d’attention chaque jour, il faudra lui changer sa litière régulièrement et il sera d’abord très joueur. Pour mieux choisir le chaton et éviter toute déception, préparez au préalable une petite liste de ce que vous voulez et ne voulez pas.

Achat d’un chaton : chat de race ou non ?

Décidez d’abord si vous voulez un chat de race ou simplement un chat domestique. L’avantage du chat de race est que le caractère de chaque race est assez bien connu. Il existe plus de quarante races de chats enregistrées, des petits (moins de 2 kg) jusqu’aux plus gros (jusqu’à 13 kg !). Dans le cas des nombreux chats naissant sans race, il est plus difficile de prévoir leur taille adulte et leur futur caractère. Le chat qui vous convient dépend de vos préférences et de certaines conditions. Avant d’acheter un chaton, renseignez-vous aussi sur les risques d’allergies éventuelles.

Où acheter un chaton ?

On peut trouver des chats dans de nombreux endroits différents : auprès d’un refuge, chez un éleveur, chez un particulier du quartier ou encore sur Internet. Avant d’acheter un chaton, allez toujours voir la portée et renseignez-vous autant que possible sur le vendeur avant de lui rendre visite. Lire ici d’autres conseils.

Budget à prévoir pour un chaton

L’achat et l’entretien d’un chaton ont un coût. Le prix d’achat d’un chaton dépend du type de chat que vous voulez et de l’endroit où vous l’achetez. Le prix d’un chat domestique varie de 0,00 à 50,00 €, celui d’un chat provenant d’un refuge se monte à environ 60,00 € et celui d’un chat de race peut s’élever de 300,00 à 900,00 €. Tenez compte du fait qu’un chaton acheté à bas prix chez un particulier n’est généralement ni vacciné ni muni d’une puce électronique, alors qu’il l’est s’il vient d’un refuge. Renseignez-vous donc toujours à ce sujet, avant d’acheter un chaton. Les coûts de l’entretien du chat dépendent du type d’aliments que vous lui donnez, de ses jouets, de son panier, etc. Les coûts dépendent entièrement de vous, à l’exception des coûts obligatoires de vaccination.

Le chaton a-t-il suffisamment de liberté de mouvement ?

Réfléchissez au préalable à l’endroit où votre chaton va vivre : dans toute la maison, uniquement dans la cuisine, la salle de séjour ou une arrière-cuisine, ou principalement à l’extérieur ? Quelle que soit la situation, le chat doit avoir suffisamment de liberté de mouvement et un endroit en sécurité pour pouvoir se retirer. Tenez compte du fait qu’un chat, surtout durant sa première année, risque de détériorer des vêtements, meubles, tentures ou tapis, en les griffant. Il vaut peut-être mieux déplacer certains meubles ou tapis de valeur tant que votre chat est petit, ou veiller à ce qu’il ne puisse pas les atteindre et mettre à sa disposition des solutions de remplacement, comme un griffoir.

Un seul bac à litière ou deux ?

Lorsque vous achetez un chaton, vous devez avoir un bac à litière chez vous. Chaque chat doit avoir son propre bac. Si vous achetez deux chats, il vous faut donc au moins deux bacs à litière.
Apprendre la propreté à un chat demande beaucoup de temps et de patience ; il est préférable que le chaton l’apprenne dès son plus jeune âge. La propreté constitue donc une qualité préalable importante, lorsque vous cherchez un chaton.

Avez-vous assez de temps pour jouer avec votre chat et développer sa sociabilité ?

Chaque chat est différent. Autant que la race, l’endroit où le chat grandit a une grande influence sur sa sociabilité. Votre chaton doit s’habituer à son nouvel environnement et aux personnes qui y vivent. Réservez du temps pour votre chaton, jouez régulièrement avec lui et veillez à ce qu’il se sente en sécurité dans sa maison. Si les chats se débrouillent généralement très bien seuls, ils apprécient cependant que vous ne soyez pas absent en permanence. Jouer avec votre chat ou le caresser a en outre une influence positive sur votre santé. Vous faites ainsi d’une pierre deux coups !

Alimentation de qualité

Pour être et rester en bonne santé, un chat a besoin de mouvement et d’une alimentation de qualité. Rien n’est plus ennuyeux et plus coûteux que les maladies d’un chat : veillez donc à la qualité de son alimentation. Nous vous conseillons de lui donner des aliments sans conservateurs chimiques, sans colorants ni aromatisants artificiels et préparés avec des ingrédients biologiques de bonne qualité. Une étude révèle que 87 % des propriétaires de chats constatent des résultats positifs grâce aux aliments biologiques de Yarrah. Parmi les constatations les plus fréquentes : une plus belle fourrure, moins de démangeaisons, une meilleure digestion et davantage d’énergie. Les aliments pour chat sans céréales de Yarrah conviennent aux chatons à partir de 12 semaines. Ils présentent une teneur en protéines et en matières grasses plus élevée et assurent la croissance de votre chaton qui deviendra un beau chat adulte, resplendissant de santé. Si la qualité des aliments est importante, vous devez aussi veiller à ce que votre chat boive suffisamment d’eau.

Pendant combien de temps pourrez-vous vous occuper de votre chat ?

Un autre point est essentiel : l’avenir ! Un chat vit en moyenne quinze à vingt ans. Les chats vivant à l’intérieur vivent généralement plus longtemps que ceux qui sortent et les chats castrés vivent en moyenne plus longtemps que ceux qui ne le sont pas. Par conséquent, si vous avez l’intention d’acheter un chaton, réfléchissez d’abord pour savoir si vous pourrez vous en occuper durant tout ce temps.


En savoir plus

Donnez vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis d'accord avec la déclaration de confidentialité i La déclaration de confidentialité décrit ce qu'il advient des informations que vous nous fournissez. En partageant vos informations avec nous, vous acceptez que nous puissions les utiliser de la manière décrite dans notre déclaration de confidentialité. La version la plus récente est placée sur notre site. Lisez l'intégralité de la déclaration de confidentialité ici .
‹ back

87% voit le
résultat

après le passage
au bio

“Le fait que les protéines sont plus facilement absorbables et qu’il n’y a aucun arôme ni parfum artificiels, les symptômes disparaissent souvent déjà après un mois.”
Wim de Leeuw, vétérinaire à Valkenburg

Voilà ce qu’il y a dans nos aliments

  • Du bœuf et de la volaille qui ont eu assez d'espace et ont été alimentés avec des aliments biologiques
  • Du poisson pêché de façon durable
  • Des légumes et des produits naturels tels que l'Aloe Vera et des Omégas 3 & 6

Voilà ce qu’il N’y a PAS dans nos aliments

  • ×
    >Hormones et antibiotiques
  • ×
    >Herbicides et pesticides
  • ×
    >Colorants, arômes et autres additifs artificiels
  • Moins de démangeaison

  • Moins de symptômes
    allergiques

  • Une fourrure et des dents
    en bonne santé

  • Réduction du risque
    de lésions hépatiques et rénales

img

We testen ons voer niet in grote kille kennels. Sterker nog, we laten onze eigen en andermans huisdieren gewoon lekker thuis proeven.

img

We vinden het niet meer van deze tijd om plofkippen te werken en vlees uit megastallen te halen.

Verkrijgbaar bij:

en online:

Laden...