Comment savoir si un chat est en bonne santé ?

Vous voulez naturellement que votre chat reste en bonne santé le plus longtemps possible. Cela ne dépend pas entièrement de vous, mais vous pouvez y contribuer pour une grande part : vaccination, alimentation saine, soins de qualité, etc. Voici quelques informations utiles sur la santé du chat, qui vous permettront de savoir si votre chat se porte bien.

Contrôlez la peau et le pelage

La peau et le pelage de votre chat en disent long sur sa santé : le poil doit être propre, lisse et brillant. La peau doit être elle aussi propre et saine. Les plaques squameuses, les pertes de poils et les plaies sont autant de signes de problèmes de santé. Les plaies peuvent par exemple indiquer la présence de puces, le chat se grattant davantage à cet endroit ; elles peuvent aussi provenir d’une intolérance alimentaire. Si votre chat porte un collier, vérifiez toujours qu’il n’est pas trop serrant, qu’il peut casser s’il s’accroche quelque part et qu’il ne provoque pas de pertes de poils.

Comment savoir si mon chat a des puces ?

Si vous trouvez des petits points noirs en peignant votre chat ou en contrôlant son pelage, il y a de grandes chances pour qu’il s’agisse de crottes de puces. Pour vous en assurer, mouillez-les avec un peu d’eau : si les points noirs prennent une couleur rougeâtre, cela signifie qu’il s’agit effectivement de crottes de puces et que votre chat a donc des puces. Lisez ici comment éliminer les puces.

Température du corps

La température du corps d’un chat en bonne santé est de 38 à 39 degrés Celsius. Cette température peut cependant varier légèrement durant la journée. Vous pouvez prendre vous-même la température de votre chat à l’aide d’un thermomètre, mais il est préférable et plus sûr de consulter un vétérinaire si vous pensez que votre chat est fiévreux.

Propreté des yeux, du nez, des oreilles, des griffes et des dents

Pour vérifier que votre chat est en bonne santé, il faut aussi contrôler, outre le pelage, ses yeux, son nez, ses oreilles, ses griffes et ses dents.

• Yeux

Les bords des paupières peuvent comporter un peu de chassie, ce n’est pas grave ; mais les larmes et le pus ne sont pas de bons signes.

• Nez

Les chats doivent avoir le museau propre ; un nez sale peut être un symptôme, entre autres, de grippe féline.

• Oreilles

L’intérieur des oreilles doit être propre. Un excès de cérumen peut provoquer une otite ou révéler la présence d’acariens. Si votre chat se gratte souvent les oreilles, surveillez-le de près et n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

• Griffes

Les chats ont besoin de leurs griffes, notamment pour grimper. Elles doivent être acérées, mais pas trop longues. Si votre chat a la possibilité de se faire les griffes (par exemple sur un griffoir à la maison ou sur un arbre à l’extérieur), il n’est pas nécessaire de lui couper les griffes. Si ses griffes deviennent tout de même trop longues et gênantes, il existe des petits ciseaux à griffes spéciaux. Vous pouvez également vous adresser à votre vétérinaire.

• Dents

Le contrôle des dents d’un chat est souvent peu commode à effectuer, mais il est bon de contrôler leur propreté. Une décoloration des dents peut indiquer la présence de plaque dentaire ou de tartre, pouvant provoquer des inflammations désagréables et des infections plus graves.

Changement de dentition

Entre 12 semaines et 6 mois, le chaton peut avoir des douleurs du fait de la perte de ses dents de lait. Pendant le changement de dentition, les chatons peuvent avoir un comportement différent et ils ont plus souvent la diarrhée. Pour les aider, donnez-leur nos Mini-snacks biologiques pour chat : ces friandises sont suffisamment dures pour faire tomber les petites dents qui ne tiennent plus et soulagent le chaton lorsque les dents définitives percent.

Dynamisme

Un chat en bonne santé déborde d’énergie et il est actif et souple : aucune table, aucun arbre n’est trop haut pour lui. Si vous constatez que votre chat a du mal à marcher, courir, grimper ou sauter, consultez un vétérinaire.

Selles

Les selles d’un chat en bonne santé doivent être fermes. La diarrhée peut avoir pour origine l’ingestion d’un aliment particulier ou le changement de dentition, mais aussi des problèmes intestinaux, une intolérance alimentaire ou la présence de vers. Contrôlez donc régulièrement les selles de votre chat.

Urine

Les chats sont facilement sujets aux problèmes de voies urinaires, inflammation de la vessie ou calculs urinaires par exemple. Cela tient au fait qu’ils sont sensibles au stress, mais aussi qu’ils ne boivent souvent pas assez. Ces problèmes se reconnaissent à du sang dans l’urine, des urines peu abondantes, une malpropreté ou des difficultés à marcher. Vous pouvez donner des aliments humides à votre chat, en plus de ses aliments secs, pour corriger son taux d’hydratation.

Un chat en bonne santé a de l’appétit

Les chats préfèrent manger chaque fois des petites portions, toute la journée. Si votre chat n’a pas d’appétit ou s’il est très difficile, vérifiez qu’il n’a pas un des problèmes indiqués ci-dessus. En cas de doute, consultez votre vétérinaire.

Vaccination

Le chaton reçoit différents anticorps de la mère durant la gestation et ensuite par le lait maternel, mais après quelques semaines suivant la naissance, ces anticorps diminuent et le chaton doit se défendre lui-même. Cela n’est possible que s’il est vacciné par un vétérinaire : il est ainsi toujours protégé des maladies contagieuses. Vous pouvez traiter votre chaton contre les vers à partir de quatre semaines, en lui administrant un traitement vermifuge.

Titrage

Le titrage consiste à déterminer, par une prise de sang, la quantité d’anticorps présents dans le sang de votre chat. Après une vaccination, le système immunitaire doit réagir en produisant des anticorps, mais cela n’a pas toujours lieu. Les vaccinations peuvent avoir des effets secondaires que vous voulez bien entendu éviter. Le titrage et le contrôle préalables de la présence d’anticorps dans l’organisme du chat permettent d’éviter des vaccinations inutiles.

 


En savoir plus

Donnez vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis d'accord avec la déclaration de confidentialité i La déclaration de confidentialité décrit ce qu'il advient des informations que vous nous fournissez. En partageant vos informations avec nous, vous acceptez que nous puissions les utiliser de la manière décrite dans notre déclaration de confidentialité. La version la plus récente est placée sur notre site. Lisez l'intégralité de la déclaration de confidentialité ici .
‹ back

87% voit le
résultat

après le passage
au bio

“Le fait que les protéines sont plus facilement absorbables et qu’il n’y a aucun arôme ni parfum artificiels, les symptômes disparaissent souvent déjà après un mois.”
Wim de Leeuw, vétérinaire à Valkenburg

Voilà ce qu’il y a dans nos aliments

  • Du bœuf et de la volaille qui ont eu assez d'espace et ont été alimentés avec des aliments biologiques
  • Du poisson pêché de façon durable
  • Des légumes et des produits naturels tels que l'Aloe Vera et des Omégas 3 & 6

Voilà ce qu’il N’y a PAS dans nos aliments

  • ×
    >Hormones et antibiotiques
  • ×
    >Herbicides et pesticides
  • ×
    >Colorants, arômes et autres additifs artificiels
  • Moins de démangeaison

  • Moins de symptômes
    allergiques

  • Une fourrure et des dents
    en bonne santé

  • Réduction du risque
    de lésions hépatiques et rénales

img

We testen ons voer niet in grote kille kennels. Sterker nog, we laten onze eigen en andermans huisdieren gewoon lekker thuis proeven.

img

We vinden het niet meer van deze tijd om plofkippen te werken en vlees uit megastallen te halen.

Verkrijgbaar bij:

en online:

Laden...