Quelle est l’origine de la viande de bœuf de Yarrah ?

Une partie de nos aliments pour chiens ou pour chats est préparée avec de la viande de bœuf biologique d’Uruguay. Il peut sembler curieux d’aller chercher la viande si loin (l’Uruguay se trouve en Amérique du Sud), mais ce choix s’explique très simplement.

Manque de viande de bœuf biologique
Il n’y a pas suffisamment de bœufs d’élevage biologique aux Pays-Bas pour remplir nos barquettes aluminium et nos boîtes d’aliments pour animaux. Les bœufs d’élevage biologique sont également en nombre insuffisant dans d’autres pays d’Europe tels que l’Allemagne et l’Italie. Ceci parce que la demande de viande de qualité augmente, mais pas l’offre. De nombreux éleveurs « traditionnels » aimeraient passer à l’élevage biologique, mais ils n’ont pas les moyens financiers suffisants pour le faire. Ne serait-ce que du fait des terres supplémentaires que l’éleveur doit alors acheter, car un bœuf d’élevage biologique a besoin de beaucoup d’espace : un hectare au minimum. Et la terre est coûteuse dans les régions où elle est rare.
Si nous voulons nous approvisionner uniquement en viande de bœuf européenne, nous devons donc l’acheter dans différents pays. Il faudrait de très nombreux et longs transports par camions pour nous livrer suffisamment de viande. Faire venir un seul grand conteneur d’Uruguay permet de réaliser une économie de carburant considérable. 

Durabilité
Les bœufs d’élevage biologique en Uruguay sont des bœufs «  »grass fed » » (nourris à l’herbe). Cela signifie qu’ils n’ont pas besoin de compléments alimentaires au soja ou aux céréales. Alors que les bœufs d’élevage biologique en Europe ont besoin de ces compléments alimentaires. Du point de vue de la durabilité, il est donc préférable d’importer de la viande d’Uruguay. Avantage supplémentaire : la viande des bœufs nourris à l’herbe est plus riche en acides gras omégas 3 et 6 que celle des bœufs nourris avec des compléments alimentaires.

Pas de pertes
Après trois ans de vie paisible à l’extérieur, les bœufs sont abattus. Les beaux morceaux de viande sont destinés à la consommation humaine et arrivent en magasin sous la forme de biftecks ou de filets de bœuf. Nous achetons les morceaux qui ne sont pas ou sont beaucoup moins destinés à la consommation humaine. Le cœur, les poumons, les reins et le foie, par exemple. Autrefois, ces morceaux considérés comme des déchets étaient jetés ; ils sont désormais utilisés beaucoup plus utilement. Certains producteurs d’aliments pour animaux sont fiers d’annoncer qu’ils utilisent de la viande destinée à la consommation humaine. Nous estimons qu’il n’est pas normal de tuer des animaux pour en nourrir d’autres.


En savoir plus

Donnez vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

‹ back

87% voit le
résultat

après le passage
au bio

“Le fait que les protéines sont plus facilement absorbables et qu’il n’y a aucun arôme ni parfum artificiels, les symptômes disparaissent souvent déjà après un mois.”
Wim de Leeuw, vétérinaire à Valkenburg

Voilà ce qu’il y a dans nos aliments

  • Du bœuf et de la volaille qui ont eu assez d'espace et ont été alimentés avec des aliments biologiques
  • Du poisson pêché de façon durable
  • Des légumes et des produits naturels tels que l'Aloe Vera et des Omégas 3 & 6

Voilà ce qu’il N’y a PAS dans nos aliments

  • ×
    >Hormones et antibiotiques
  • ×
    >Herbicides et pesticides
  • ×
    >Colorants, arômes et autres additifs artificiels
  • Moins de démangeaison

  • Moins de symptômes
    allergiques

  • Une fourrure et des dents
    en bonne santé

  • Réduction du risque
    de lésions hépatiques et rénales

img

We testen ons voer niet in grote kille kennels. Sterker nog, we laten onze eigen en andermans huisdieren gewoon lekker thuis proeven.

img

We vinden het niet meer van deze tijd om plofkippen te werken en vlees uit megastallen te halen.

Verkrijgbaar bij:

en online:

Laden...