Yarrah utilise des poules à « valeur ajoutée »

Comment s’assurer que les animaux utilisés pour la préparation des aliments ont réellement vécu une meilleure vie ? Il n’y a qu’une seule manière de le savoir : aller vérifier par soi-même. C’est la raison pour laquelle Arthur Hartman, notre responsable qualité, rend toujours visite en personne à nos fournisseurs. Nous vérifions ainsi que les animaux vivent vraiment mieux. Cette fois, Arthur, en compagnie de Tessa de Graaf, stagiaire de l’école supérieure CAH Vilentum de Dronten (Pays-Bas), a visité deux exploitations agricoles membres de l’association de fournisseurs de poules à valeur ajoutée biologique Biomeerwaardekip. La poule à valeur ajoutée biologique est une initiative d’exploitants agricoles bio visant à donner une « valeur ajoutée » à la poule pondeuse biologique.

La visite
La journée a commencé par une visite auprès du premier exploitant à valeur ajoutée biologique et membre de la direction de l’association pour la valeur ajoutée biologique, M. Thomassen de Overberg (Pays-Bas). Les Pays-Bas comptent au total 130 exploitations avicoles biologiques à valeur ajoutée. Commentaires de Tessa : «  »Nous avons contrôlé les poulaillers, les poules elles-mêmes et leurs aliments. Le contrôle a analysé les conditions de vie des poules, leur santé physique et leurs aliments. M. Thomassen est exploitant biologique et élève 15 000 poules Novogen, réparties dans 5 hangars (3 000 poules par hangar). À l’intérieur, il y a 6 poules par mètre carré et, à l’extérieur, 2 500 poules par hectare (soit 4 mètres par poule). 20 % de l’aliment 100 % biologique pour poules doit provenir des environs immédiats, ainsi que l’exige l’association allemande de contrôle des élevages alternatifs (KAT). L’association KAT a été créée en 1995 en vue de lutter contre l’étiquetage trompeur sur les œufs. Depuis, la KAT est devenue la principale instance gérant l’origine et le traçage des œufs provenant de systèmes d’élevage alternatifs en Allemagne et dans d’autres pays de l’Union européenne.

La seconde visite a été effectuée auprès de Van den Brandhof, exploitant à valeur ajoutée biologique élevant 12 000 poules Lohmann Brown LSL. Ces poules pondeuses arrivent dans l’exploitation avicole lorsqu’elles sont âgées d’environ 18 semaines. C’est alors qu’elles commencent à pondre. Après quelque 14 mois de ponte, les poules sont abattues, car leurs aliments coûtent alors plus cher que ce que rapportent leurs œufs. Les poules sont saisies dans l’obscurité,car elles sont ainsi plus calmes et souffrent beaucoup moins de stress. Une fois attrapées, les poules sont placées dans un camion. Ce déplacement est lui aussi soumis à certaines règles en matière de bien-être des animaux : le voyage vers l’abattoir ne doit pas être supérieur à 120 km.

Autrefois, on ne s’intéressait qu’aux œufs et les poules elles-mêmes étaient considérées comme des déchets de production. Aujourd’hui, la poule à valeur ajoutée biologique est entièrement utilisée, sans plus aucune perte.


En savoir plus

Donnez vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir notre déclaration de confidentialité pour plus d’informations.

‹ back

87% voit le
résultat

après le passage
au bio

“Le fait que les protéines sont plus facilement absorbables et qu’il n’y a aucun arôme ni parfum artificiels, les symptômes disparaissent souvent déjà après un mois.”
Wim de Leeuw, vétérinaire à Valkenburg

Voilà ce qu’il y a dans nos aliments

  • Du bœuf et de la volaille qui ont eu assez d'espace et ont été alimentés avec des aliments biologiques
  • Du poisson pêché de façon durable
  • Des légumes et des produits naturels tels que l'Aloe Vera et des Omégas 3 & 6

Voilà ce qu’il N’y a PAS dans nos aliments

  • ×
    >Hormones et antibiotiques
  • ×
    >Herbicides et pesticides
  • ×
    >Colorants, arômes et autres additifs artificiels
  • Moins de démangeaison

  • Moins de symptômes
    allergiques

  • Une fourrure et des dents
    en bonne santé

  • Réduction du risque
    de lésions hépatiques et rénales

img

We testen ons voer niet in grote kille kennels. Sterker nog, we laten onze eigen en andermans huisdieren gewoon lekker thuis proeven.

img

We vinden het niet meer van deze tijd om plofkippen te werken en vlees uit megastallen te halen.

Verkrijgbaar bij:

en online:

Laden...